Le curcuma : la plante qui peut remplacer 6 médicaments !

Le curcuma la plante qui peut remplacer 6 médicaments

Depuis longtemps, la plante curcuma a attiré l’intérêt de nombreux scientifiques. En effet, jusqu’à aujourd’hui, on dénombre déjà plus de 5600 études biomédicales portant sur sa composition et ses différentes propriétés.
Grâce au nombre important des études menées sur cette plante exceptionnelle, l’on a pu découvrir qu’elle est parfaitement comparable à un grand nombre de médicaments conventionnels. On peut par exemple citer le Tahor/Atorvastatine. Il s’agit d’un médicament que l’on utilise pour combattre le cholestérol. En effet, selon les résultats d’une recherche effectuée en 2008 et qui est ensuite parue dans le journal Drugs in R & D, une préparation à base de curcuminoïdes du curcuma peut remplacer l’atorvastatine. Cette préparation peut notamment être utilisée sur la dysfonction endothéliale et sur la pathologie qui se cache derrière les vaisseaux sanguins causant ensuite l’athérosclérose. Mais ce n’est pas tout ! Elle peut également contribuer à réduire l’inflammation et le stress oxydatif chez les individus souffrant du diabète de type 2.

Corticostéroïdes (médicaments stéroïdiens)

En 1999, une étude sur le polyphénol primaire de la plante curcuma a montré que celui-ci est comparable aux stéroïdes, notamment en ce qui concerne la gestion de l’uvéite antérieure chronique.
Une autre recherche, effectuée cette fois-ci en 2008 et dont les résultats ont été publiés dans le journal Critical Care Medicine a également démontré qu’une autre substance du curcuma appelée curcumine est comparable au corticostéroïde dexaméthasone dans le modèle animal. On peut donc l’utiliser en guise de thérapie alternative afin d’assurer une meilleure protection de la transplantation pulmonaire due à des blessures causées par des gènes inflammatoires. Par ailleurs, une autre étude de 2003 affirmait également qu’on peut utiliser cette substance à la place du dexaméthasone pour le traitement des lésions pulmonaires d’ischémie/reperfusion.
Prozac/ Fluoxétine & Imipramine (antidépresseurs)

La revue Acta Poloniae Pharmaceutica a récemment publié les résultats d’une recherche scientifique réalisée en 2011 et portant sur la substance curcumine contenue dans le curcuma. À l’issu de cette étude, les chercheurs ont pu découvrir que cette substance est en mesure de remplacer ces deux types de médicaments que l’on utilise pour lutter contre la dépression chez les êtres humains.

Aspirine (anticoagulant)

La curcumine présente dans la composition du curcuma peut aussi intervenir dans le traitement de la thrombose veineuse. C’est en effet la conclusion d’une étude menée in vitro et ex vitro en 1986 et parue dans le journal Arzneimittelforschung. À l’issu de la recherche, les scientifiques ont notamment découvert que la curcumine possède des effets de modulation antiplaquettaires et de prostacycline, des caractéristiques que l’on rencontre surtout chez les médicaments comme l’aspirine.

Médicaments anti-inflammatoires

La curcumine et aussi le resvératrol auraient des actions anti-inflammatoires et antiprolifératives contre les cellules tumorales. Tel est en effet le résultat d’une étude réalisée en 2008 et publiée ensuite dans le journal Oncogene. Ces deux substances qui composent le curcuma peuvent donc très bien remplacer divers médicaments comme l’indométacine, l’ibuprofène, le célécoxib, l’aspirine, etc. Bref, elles peuvent être utilisées à la place de la plupart des médicaments anti-inflammatoires.

Metformine (médicament contre le diabète)

La curcumine serait également efficace pour traiter le diabète. Effectivement, en découvrant que cette substance active l’AMPK et élimine l’expression du gène de la glucogénèse dans les cellules d’hématome, une recherche a été menée en 2009 afin de déterminer son rôle dans le traitement du diabète. À l’issu de la recherche, les chercheurs ont pu découvrir que la curcumine disposait d’une puissance de 500 à 100 000 fois comparée au médicament metformine dans les domaines précités. Mais ce n’est pas tout ! Grâce à ses composants, le curcuma possède aussi des vertus thérapeutiques dans les études sur la résistance des cancers à différents médicaments.

Oxaliplatine (médicament de chimiothérapie)

Enfin, il a également été établi que la curcumine pouvait aider dans le traitement des cancers. En effet, selon les résultats d’une étude réalisée en 2007 et présentée dans l’International Journal of Cancer, cet élément agit comme agent antiprolifératif dans les lignées cellulaires colorectales et peut donc remplacer l’oxaliplatine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment boire de l’eau à jeun peut-il améliorer votre santé ?

Les noyaux d’avocat : des aliments essentiels pour lutter contre le cancer